Curieux ?
Qui est Rossini, compositeur aussi doué qu'original ?
Qui est Rossini, compositeur aussi doué qu’original ?

Qui est Rossini, compositeur aussi doué qu’original ?

Ce célèbre compositeur, est un personnage haut en couleur et bien original ! Mais qui est donc ce Rossini ?

Je vous ai déjà fait écouter quelques uns de ses morceaux, notamment un passage de Guillaume Tell, et l’ouverture du Barbier de Séville.

Si vous aimez sa musique, vous allez adorer le personnage ! Voyons ensemble ce qui le rend si particulier.

Rossini, un italien à Paris

Les premiers opéras de Rossini sont d’abord joués en Italie : Venise, Milan, Rome…

Lors de ses voyages, le compositeur découvre la France et s’installe à Paris en 1823, à l’âge de 31 ans. Il y passera presque tout le reste de sa vie, jusqu’à sa mort à Passy, le 13 novembre 1868.

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que ce personnage original marqua la capitale française !

Rossini n’oublia pas pour autant ses origines, et sera même pour un temps directeur du Théâtre-Italien de Paris, installé salle Favart. Il y créa un de ses opéras, Le Voyage à Reims.

Salle Favart
La salle Favart à Paris, ancien Théâtre-italien

Rossini et la gastronomie

Assurément, notre italien était un fin gourmet. Il ne supportait pas de composer le ventre vide, et avait ses petites habitudes gastronomiques.

Replongez deux cents ans en arrière, dans un Paris de carte-postale, et rendez-vous à la Tour d’argent ou à la Maison dorée. Vous y trouverez sans aucun doute Rossini, accompagné de quelques camarades, tous attablés devant un bon repas !

Il aimait tant fréquenter ces restaurants réputés qu’il en marqua durablement la carte… Ainsi, c’est à lui qu’on doit le « tournedos Rossini », qui consiste à placer délicatement sur un morceau de boeuf, une tranche de foie-gras… Question régime, on repassera !

Le compositeur devint pour un temps écrivain lorsqu’il publia son livre… de recettes de cuisine ! Prérequis nécessaire : apprécier le foie-gras.

Les plaisanteries de Rossini

Ce bon vivant savait également plaisanter lorsque l’occasion se présentait.

Un jour, un de ses élèves entend le maître jouer au piano d’une bien étrange manière. Au-dessus du clavier, trône une partition de Wagner. L’élève, constatant que la partition est à l’envers, s’empresse de prévenir Rossini, lequel lui répond le plus sérieusement du monde : « j’ai essayé dans le bon sens, c’était encore pire ! ».

Cette joie de vivre se ressent dans la musique du célèbre compositeur. Elle est entraînante, vivante… passionnante !

En cas de coup dur, de baisse de moral, je vous propose un remède efficace : écoutez les ouvertures des opéras de Rossini. Effet garanti !

Ouverture de la Pie voleuse, par Rossini

Une retraite anticipée

Dès les années 1830, âgé de moins de quarante ans, Rossini se retire progressivement de la vie publique et ne compose plus d’opéras.

Mais ça va pas, si jeune ?

Un lecteur inquiet

Deux explications : d’abord, le compositeur perdit la protection de Charles X suite à la révolution de juillet 1830. Ensuite, Rossini considéra peut-être simplement que le temps de sa fougue jeunesse était révolu… et qu’il était temps pour lui de profiter de la vie et de ses plaisirs !

Cette retraite, moins profuse que ses jeunes années, ne l’empêcha cependant pas de composer de nouvelles œuvres, notamment de musique sacrée.

En écoutant ces compositions tardives, on semble découvrir un nouvel homme. Lequel préférez-vous ? Celui qui parcourait l’Europe pour présenter ses célèbres opéras, ou bien celui qui se tourna vers le recueillement pour finir sa vie tout en beauté et en tranquillité ?

C’est plutôt un seul homme, qui sut renoncer aux mirages du succès et des applaudissements pour contempler son ouvrage accompli et composer lorsque l’inspiration seule le lui commandait.

J’aime à penser que Rossini nous offre ici une belle leçon de vie, de patience, et d’accomplissement ! Son œuvre monumentale (plus de 240 compositions), très riche (de l’opéra à la cantate), est à l’image de sa vie : unique.

Si vous découvrez la musique classique, vous serez intéressé par mon guide : Musique classique : par quoi commencer ?

Et pour poursuivre le voyage musical avec moi :

Laisser un commentaire

Découvrez la musique classique simplement !

Découvrez la musique classique simplement !

%d blogueurs aiment cette page :